#Coronarticle 14

De battre mon coeur s’est accéléré.

Au fil des nouvelles qui tourbillonnent dans un vase clos,
de mes mouvements contenus
et du temps suspendu.

De battre mon coeur s’est accéléré.

Au fil des nouvelles qui s’avalanchent dans ce huit-clos,
les tensions accrues,
et la peur subrepticement s’insinue.

De battre ton coeur s’est-il affolé ?


Chassez cet étranger que je ne saurais voir
Etouffez ce danger, il gronde dans le noir
Taisez donc ses révoltes et fuyez son regard
Il guette ! Il vient ! Trop tard

Chassez ce vide immonde appelé désespoir
Absence de pureté, néant dans les tiroirs
Demain est un défi dont l’envie se fait rare
J’ai faim ! J’ai froit ! J’en ai marre

Chassez cette pensée que je ne saurais croire
Je veux le souvenir vivant dans ma mémoire
De moi encore en vie, et avant le brouillard
Je tombe ! Je meurs ! Je pars

Chassez l’incertitude, tourment aléatoire
Je suis mon pire ennemi puissant quand vient le soir
Face à la vie, à la mort, au hasard
Je crains, j’ai peur, je m’égare…


De battre ton coeur s’est-il affolé ?
Face à la peur et au danger,
sur quoi ton coeur est-il arrimé ?


Photo : Joker, de Todd Phillips

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :